Santé publique France passe au crible la pandémie de Covid-19 dans chaque région depuis mars 2020

Alors que la cinquième vague de la pandémie de Covid-19 ne cesse de monter, Santé publique France met en ligne sur son site 16 monographies régionales (métropole et outre-mer) sur tous les aspects sanitaires de cette crise hors norme. La période étudiée va de mars 2020 à mai 2021 et couvre donc les trois premières vagues, laissant de côté la quatrième (août-octobre 2021) et, bien sûr, celle en cours.
Chaque monographie, d'une trentaine de pages à la présentation austère malgré force graphiques et tableaux, commence par rappeler la dynamique régionale et interrégionale de l'épidémie, en détaillant chacune des trois vagues étudiées. Un second chapitre se consacre à la chronologie des systèmes de surveillance : rappel des stratégies de contrôle et de surveillance selon les phases de l’épidémie, dispositifs de surveillance en phase 3, adaptation constante des dispositifs au fil de la crise sanitaire...
Chaque étude régionale traite ensuite de la "dynamique spatio-temporelle des cas confirmés", à partir des données SI-DEP, disponibles seulement à compter du 18 mai 2020, donc après la première vague. Cette partie présente notamment les résultats par tranches d'âge et par départements. Elle fournit également la synthèse des indicateurs virologiques régionaux et départementaux. Le chapitre suivant traite de la surveillance des hospitalisations. Les graphiques (nombre hebdomadaire de nouvelles hospitalisations, de nouvelles entrées en soins critiques et de décès à l'hôpital) montrent parfaitement l'ampleur de l'impact sur le système hospitalier, en dépit de la polémique autour du chiffre de 2% des hospitalisations dues au Covid-19 en 2020 (étalées sur toute l'année et toutes disciplines confondues). Ce chapitre donne également les chiffres d'hospitalisation par tranches d'âge.
La partie suivante est consacrée à la surveillance des services de réanimation "sentinelles" (12 services en Auvergne Rhône-Alpes, par exemple), avec un focus sur les décès intervenus en réanimation. Un autre chapitre se penche sur la surveillance en établissements sociaux et médicosociaux. Il met en évidence l'impact terrible de la deuxième vague, notamment dans les Ehpad, sans commune mesure avec celui de la première et, plus encore, de la troisième, alors que la vaccination commençait très nettement à produire son effet protecteur.
Deux autres chapitres traitent respectivement de la surveillance des recours aux soins d'urgence (services d'urgence et SOS Médecins) pour suspicion de Covid-19 et de la surveillance de la mortalité imputable à la pandémie. Santé publique France évalue notamment la surmortalité par rapport à la mortalité attendue (s'il n'y avait pas eu le Covid-19). En Auvergne-Rhône-Alpes par exemple, cette surmortalité est de 45% au cours de la deuxième vague (pour une surmortalité de 17% au niveau national). Un autre chapitre est consacré à la vaccination, en croisant les données sur ce point avec celles de l'incidence de la maladie et des hospitalisations. Enfin, la dernière partie est consacrée au signalement des clusters (866 en Auvergne-Rhône-Alpes, par exemple). Au final chaque monographie constitue une véritable somme sur l'impact sanitaire de la pandémie de Covid-19 sur chacune des régions.

À noter : la mission de Santé publique France ne se limite pas à l'analyse rétrospective. L'organisme publie en effet, en flux continu (les derniers en ligne à ce jour portent sur novembre 2021) des bulletins régionaux et nationaux décrivant la situation en temps quasi réel.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle