Tourisme - Le Livre blanc pour le tourisme de l'Alliance 46-2 veut bousculer la routine

L'Alliance 46-2 publie un "Livre blanc pour le tourisme en France". Cette association - dont la base line est "Entreprendre en France pour le tourisme" - regroupe vingt grandes entreprises dont l'activité est partie prenante du tourisme : Accor, Aéroports de Paris, Caisse des Dépôts, Disneyland Paris, Elior, Groupe Galeries Lafayette, GL Events, Kering, SNCF... Ce Livre blanc constitue le prolongement de la note publiée par l'Alliance 46-2 en début d'année 2015 et qui mettait en évidence la perte de parts de marchés et le déclin de la compétitivité touristique de la France (voir notre article ci-contre du 18 février 2015).

Pour une vrais stratégie, avec des objectifs chiffrés

Lors de la présentation du Livre blanc, Gérard Brémond - président de l'Alliance 46-2 et PDG de Pierre et Vacances - s'est certes félicité des initiatives de Laurent Fabius sur la question et a constaté que "des étapes positives ont été franchies". Mais il estime cependant qu'"il reste encore beaucoup à faire" et qu'il subsiste "un gros potentiel d'amélioration". L'Alliance 46-2 souligne notamment "un besoin de cohérence, d'une vision globale et de synergies entre les différentes mesures" annoncées par le gouvernement. Raisonnant en chef d'entreprise, elle voit dans ces dernières "une liste plutôt qu'une vision globale ou un 'business plan'". L'Alliance 46-2, qui exprime "son entière disponibilité" pour concrétiser les propositions de son Livre blanc, formule donc plusieurs préconisations en n'hésitant pas à bousculer les habitudes.
Parmi les mesures les plus urgentes, elle demande ainsi "l'élaboration d'une stratégie nationale du tourisme, mise au point à la fois par les pouvoirs publics et les entreprises du tourisme". Pour le Livre blanc, "ce chantier, directement associé aux régions, doit suivre une méthodologie et une gouvernance partagées, qui débouchent sur des objectifs chiffrés, et qui définissent clairement des calendriers, des moyens et les responsabilités de leur mise en œuvre".

Une simplification drastique des règles d'urbanisme

De même, l'Alliance réclame une réforme d'Atout France, afin de garantir son financement "à un niveau supérieur et pérenne", de recentrer ses missions et de moderniser sa gouvernance. Au-delà des simplifications déjà engagées, elle demande aussi "une simplification drastique des règles d'urbanisme" applicables aux équipements touristiques, "notamment en ce qui concerne l'hôtellerie de plein air". Le Livre blanc évoque en particulier les interprétations trop restrictives de la portée du permis d'aménager (article R.443-6 du Code de l'urbanisme) et l'interprétation juridique - plus sévère pour l'hôtellerie de plein air - de la question de l'aménagement et de l'entretien des terrains régulièrement autorisés sur la bande littorale et dans les aires protégées.
Autres préconisations du Livre blanc : la mise en place d'un dispositif de mobilisation des autorités politiques pour peser sur les décisions d'accueil de congrès et de grands événements, l'amélioration "significative" de la sécurité des touristes (particulièrement à Paris) ou encore le maintien d'une souplesse sur le régime des saisonniers, "tout en développant les plates-formes d'emplois aptes à sécuriser leur parcours".

Economie collaborative et ouverture le dimanche

L'Alliance 46-2 aborde également deux sujets étroitement liés à l'actualité. Le premier concerne l'"encadrement des pratiques dites collaboratives, qui "faussent les conditions de concurrence entre les différents types d'opérateurs". La question vise à la fois les sites d'hébergement entre particuliers (type AirBnb) et les commissions exigées par les agences de réservation en ligne.
Le second sujet est celui de l'ouverture des magasins le dimanche. Sur ce point, le Livre blanc estime que "les difficultés d'application des récentes dispositions relatives à l'ouverture des commerces le dimanche pourraient être levées par voie législative". Il en profite pour demander également "d'élargir les plages horaires d'ouverture des musées, monuments et expositions en fonction de la fréquentation touristique."
 

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle